Ma mère ne m’aimait pas suffisamment

, , Leave a comment

La relation avec ma mère est très conflictuelle. Je n’arrive pas à communiquer avec elle. Toutes les tentatives de discussion se finit toujours en frustration. Je ne vais pas te dire que j’ai ou que j’ai eu la pire relation qui soit avec ma mère. Quand, je lis ce qui passe dans les informations à propos de la maltraitance des enfants. Je me dis que d’un côté, j’ai été chanceux.

Ma mère m’a eu à l’âge de 15 ans, elle était trop jeune pour s’occuper de moi et entretenait déjà une relation conflictuelle avec sa propre mère. J’ai été placé dans une pouponnière, c’est un établissement qui garde les enfants de 0 à 3 ans de jour comme de nuit, ma mère avait une autorisation pour me rendre visite. Ensuite, j’ai était placé dans une famille d’accueil. Ma mère avait ma garde pendant le week-end.

A l’âge de 7 ans, je suis aller vivre à temps complet avec ma mère et un homme. L’homme qui vivait avec ma mère n’était pas mon père. Je ne sais pas qui est mon père et je ne le saurais probablement jamais. Cependant ce n’est pas grave car je considère cet homme comme mon Père, je vais l’appeler Paul.

Je pourrais qualifier la relation que j’ai eu pendant mon enfance avec ma mère de toxique. J’avais énormément de problème avec ma mère. J’avais l’impression que ma mère me rejeter, je cherchais constamment de l’affection auprès d’elle mais je n’ai pu en recevoir. En tous cas pas suffisamment. Je me disais souvent que ma mère est méchante, pourquoi ma mère ne m’aime pas ?

Quand je lui posais une question, elle me gueuler constamment dessus. Elle me rabaissait volontairement. Elle me disais que je suis con, que je n’arriverais jamais à faire ça. Que je la faisais honte.

Quand Paul lui reprochait quelque chose car elle avait fait une connerie, elle disait systématiquement que c’était moi. Elle disait que c’était moi qui passais mon temps à salir la vaisselle, à manger comme un goinfre à la maison. J’étais son Bouc Émissaire en quelques sorte. Cette relation avec ma mère était totalement nocive, je ne peux le nier.

Quand j’étais adolescent, je me disais fermement que je n’aime pas ma mère, je la détestait même. Notre relation s’est réellement dégradé à l’adolescence, cette période ou je subissais de plein fouet l’homophobie et la méchanceté des autres. Je pense qu’une mère doit être là pour protéger ses enfants mais ma mère était absente.

Paul, il passait son temps à répéter à mère les conneries que je faisais. En tant qu’adolescent on fait des bêtises. Il me parlait pas et ne me réprimander pas. Il voulait que ma mère le fasse. Je pense aussi que c’est pour cela que la relation avec ma mère fût si compliqué, mais s’en était pas totalement la cause. Paul, la seule image paternel que j’avais, m’avait laissé lui aussi, seul face à mes problèmes.

En y repensant, je sais exactement d’où vient mon manque de confiance en moi.

Ce sont principalement mes amis qui m’ont aidé à vivre cette période. Pour moi, j’étais seul, totalement seul, je n’avais pas de parents. Ma mère me disait que c’était de ma faute, tout ce qui m’arrivait, c’était de ma faute. Paul lui disait que ces épreuves forge le caractère.

Un jour, je ne voulais plus aller au lycée, j’en avais marre. Je ne voulais plus subir cet harcèlement scolaire. Ma mère a oser me demander ce que j’avais fait comme connerie pour ne pas vouloir aller à l’école. Je me retrouvais dans une grande souffrance, mes parents n’était pas là pour moi au moment ou j’en avais énormément besoin. Je me retrouvais presque seul. Sans l’aide et le soutien de l’un de mes amies, je pense que j’aurais réellement fini par me suicider.

C’est à ce moment que je suis devenu alcoolique, je n’en pouvais tout simplement plus. Je me suis réfugié dans l’alcool et j’allais tous les jours en cours défoncé. Cela me permettait de ne pas entendre les autres autour de moi. Je suis devenu alcoolique à l’âge de 16 ans. Je ne dirais pas que ma mère ne m’aimait pas, mais elle ne m’aimait pas suffisamment.

 

Leave a Reply